Bureau : il faudrait aller marcher 2 mn toutes les heures !

Pour diminuer les risques liés à une position assise prolongée, se mettre debout chaque heure n’est pas suffisant. Il faut marcher !

 

Le fait de rester assis trop longtemps dans la journée a des conséquences sur la santé. Une nouvelle étude publiée dans le Clinical Journal of the American Society of Nephrology suggère que pour compenser les risques associés à la sédentarité, il faudrait pratiquer 2 minutes de marche toutes les heures. L’étude montre que simplement se mettre debout régulièrement n’est pas suffisant.

Lire : il faudrait réduire de 2 à 3 heures le temps qu’on passe assis chaque jour

De nombreuses études ont montré que rester assis pendant de longues périodes est associé à un risque accru de maladie cardiaque, diabète, cancer et mort prématurée. « Si tout le monde est d’accord sur le fait que le comportement sédentaire doit être réduit, certaines interrogations demeurent sur la quantité d’activités sédentaires qui doivent être remplacées et par quel type d’activités » expliquent les auteurs de l’article. « Sachant que 80% des américains ne pratiquent pas la quantité d’activité physique recommandée, il semble complétement irréaliste de leur demander de remplacer la position assise par encore plus d’exercices ».

Lire : mortalité plus élevée lorsqu’on reste trop longtemps assise après 50 ans

Avec cette contrainte en tête, les chercheurs ont étudié les bénéfices pour la santé d’un objectif plus réalisable en remplaçant la position assise par une activité physique plus légère sur de courtes périodes de temps. Ils ont utilisé les données de la National Health and Nutrition Examination Survey (NHANES) pour évaluer si des activités de faible intensité (se mettre debout, prendre des notes, faire un lit) et des activités de légère intensité (marche tranquille, jardinage, ménage) allongent la durée de vie des personnes qui passent la moitié de leur temps d’éveil en mode sédentaire (regarder la télé, assis calmement, allongé). L’intensité de l’activité de 3243 participants a été mesurée objectivement grâce à des accéléromètres.

Au cours du suivi qui a duré 3 ans, 137 décès ont été enregistrés. Les chercheurs ont constaté qu’il n’y a pas de bénéfices à diminuer de 2 minutes chaque heure le temps passé assis en le remplaçant par 2 minutes d’une activité de faible intensité (se mettre debout). Cependant, interrompre la position assise par une activité de légère intensité permet de diminuer de 33% le risque de décès.

« Les résultats sont surprenants car actuellement l’accent est mis sur l’activité physique modérée à intense. Voir qu’une activité de légère intensité est associée à une mortalité plus faible est intriguant » dit Srinivasan Beddhu, auteur de l’étude.

Lire : vous passez trop de temps assis? Cette vitamine peut vous protéger

« Même s’il est évident que faire de l’exercice permet de dépenser de l’énergie, se promener ou d’autres activités du même genre permettent d’en dépenser aussi. De courtes promenades répétées fréquemment au cours d’une semaine s’additionnent et prennent de l’importance. En supposant que l’on reste éveillés 16 heures chaque jour, marcher 2 minutes chaque heure permet de dépenser 400 kcal par semaine. Cela se rapproche des 600 kcal correspondant à l’objectif hebdomadaire recommandé d’exercice modéré. Et c’est plus que les 50 kcal nécessaires pour une activité de faible intensité, telle que se mettre debout pendant 2 minutes chaque heure de veille ».

Lire : vos artères coronaires n’aiment pas vous voir trop longtemps assis

Les auteurs recommandent d’ajouter 2 minutes de marche chaque heure, en plus des activités physiques normales, qui devraient inclure 2h30 d’exercice modéré par semaine. « L’exercice modéré renforce le cœur, le muscle et les os et confère des bénéfices en matière de santé que l’exercice de faible ou légère intensité ne permet pas ».

« Pratiquer l’exercice physique est bénéfique, mais dans la réalité la quantité d’exercice physique intense qui peut être pratiquée est limitée. Notre étude montre que même de petits changements peuvent avoir un grand impact » concluent les auteurs.

Lire : le manque d’activité physique tuerait plus que l’obésité

par Juliette Pouyat sur Lanutrition.fr

http://www.lanutrition.fr/les-news/bureau-il-faudrait-aller-marcher-2-mn-toutes-les-heures.html

Source

Srinivasan Beddhu, Guo Wei, Robin L. Marcus, Michel Chonchol, Tom Greene. Light-Intensity Physical Activities and Mortality in the United States General Population and CKD Subpopulation. CJASN, April 30, 2015 DOI: 10.2215/%u200BCJN.08410814

 

Les commentaires sont fermés.