Combien de pas par jour devons-nous vraiment faire ?

L’OMS conseille de faire 10 000 pas par jour. Faut-il suivre cette recommandation à la lettre ? Le « New York Magazine » a enquêté et nous éclaire.

Dix mille pas par jour. Ce nombre tourne en boucle, tel un objectif idéal à atteindre pour être en bonne santé, et les aides techniques (podomètres) se multiplient à la vitesse de la lumière pour nous aider à y parvenir.  L’Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande de faire 10 000 pas quotidiennement, mais quels sont les fondements scientifiques de cette recommandation ?

L’inspiration nippone

Le New York Magazine nous apprend que le chiffre de 10 000 pas ne repose pas sur des bases scientifiques et qu’il est apparu pour la première fois dans les années 60 au… Japon ! « Il a commencé essentiellement autour des Jeux olympiques de Tokyo en 1964 », nous apprend Catrine Tudor-Locke qui est chercheuse au Pennington Biomedical Research Center (Bâton-Rouge, États-Unis). Mais 10 000 est aussi un « nombre de très bon augure » pour les Japonais, déclare Théodore Bestor, qui est chercheur spécialisé dans la société et la culture japonaise à Harvard, ainsi il est probable que 10 000 était un nombre qui sonnait bien sur le plan marketing et raisonnait favorablement chez les gens de l’époque.

10 000 pas, objectif obsolète ?

L’apport calorique moyen d’un Japonais en 1964 était de 2 632 calories, or il est aujourd’hui de 3 524 calories par jour en France (données OMS 2011), soit 1 000 calories d’écart. Faire 10 000 pas permet de consommer entre 300 et 400 calories, il faudrait donc faire au moins 20 000 pas par jour pour rester dans l’esprit du calcul originel !

Relativiser

L’objectif de 10 000 pas est simpliste, il ne peut convenir à tout le monde, mais il est absolument nécessaire de le peaufiner en fonction de son profil (âge, poids) et de son mode de vie. Et si cet objectif représente un formidable résultat s’il est atteint quotidiennement, il est des situations pour lesquelles il ne s’avère pas pertinent. Ainsi chez ceux qui sont très sédentaires, il serait plus raisonnable de fixer un objectif de 5 000 pas quotidiens. Autre effet pervers possible des 10 000 pas, celui d’entraîner une surconsommation alimentaire qui annulerait les bénéfices de l’effort physique. Compter ses pas n’a de sens que si l’on s’astreint à ne pas manger davantage. Enfin, 10 000 pas pourraient s’avérer trop peu pour les enfants, selon Jean-Philippe Walhin, chercheur à l’université de Bath, voilà une nouvelle preuve de l’absurdité d’un tel objectif fixé pour tout le monde.

Pour conclure

Bougez plus, utilisez un compteur de pas pour évaluer votre activité quotidienne et fixez-vous des objectifs personnels en parallèle d’une alimentation équilibrée. Sachez néanmoins que, si 10 000 pas vous paraissent être un objectif inatteignable, vous tirerez des bénéfices à pratiquer la marche à partir de 5 000 pas quotidiens.

PAR 

Publié le  | Le Point.fr

Les commentaires sont fermés.